Quelle(s) définition(s) du jeu choisir?

Est-ce que l’on peut dire que tous les enfants jouent, simplement parce que ce sont des enfants ? Et est-ce l’on peut dire qu’un enfant joue, lorsqu’il observe autour de lui, même quand il ne fait «rien» ? Ou s’il touche à «tout» sans arrêt (avec ses mains, sa bouche, ses pieds, peut-on vraiment savoir à quoi il joue ?  

En fait, presque tous les enfants explorent écoutent les sons alentour, explorent et font des expériences motrices (bien avant de savoir marcher, courir, sauter, grimper, etc.), en tous cas dès qu’ils sont habiles à orienter leur tête et leur regard, ajuster leurs postures, sourire et calmer leurs pleurs. Dans ce cas, on dit qu’ils manifestent des habiletés sociales et des comportements prévisibles? Mais être capable de manifester des habiletés sociales n’est pas l’équivalent de ” jouer”. Donc avant de répondre plus précisément à la question ci-dessus, il me faut choisir une définition du jeu qui peut paraître énigmatique au premier abord.

« Le jeu est une modalité de la communication, reposant sur une forme particulière de relations. Il est une mise en scène fictive de comportements ayant une réalité sociale (combats, comportement de cour, prédation) […] constitutif de l’activité symbolique, de la structuration de la personnalité et de l’apprentissage des relations inter-humaines ».

Dictionnaire des thérapies familiales, sous la direction de Jacques Miermont (2001). Paris: Payot & Rivages
c'est du jeu ou pas du jeu
Continuer la lecture de « Quelle(s) définition(s) du jeu choisir? »